Notre page FACEBOOK: 

https://www.facebook.com/soslevriers1

Aider nous
Aider nous

Qui peut adopter un de nous? Nous ne voulons pas rester ici.

Galgos enfermés (Cadiz)

Refuge Pedro Munoz
Refuge Pedro Munoz

Votre Premier GALGO

Ce petit mot est censé venir en aide aux nouveaux adoptants ou à ceux qui pensent un jour adopter. Il s'agit de conseils tirés de mon propre expérience et aussi d'ouvrages qui existent malheureusement  uniquement en anglais (ex : « Adopting the Racing Greyhound » de Cynthia Branigan, Howell Book House) Je n'ai pas la prétention de vouloir faire croire que je sais tout sur les galgos, ni que j'ai plus d'expérience que beaucoup d'autres plus 'anciens' que moi, mais j'espère que ces quelques conseils qui peuvent paraître évidents pour certains puissent être utiles aux autres, dans l'espoir que plus aucun autre galgo ne se perde, pour perdre la vie bêtement sur la route, ou ailleurs. Ils valent bien mieux que ça.

 

D'abord, merci d'avoir pensé adopter un galgo ; vous ne serez pas déçu !

 

 

Mais les débuts à la maison, comme avec un nouveau-né, peuvent ne pas correspondre au rêve que vous vous êtes fait- du moins au début. Rassurez-vous, très rapidement vous aurez un compagnon magnifique qui vous rendra maintes fois votre amour et votre attention.

 

Le nouvel arrivé, attendu avec tant d'enthousiasme, dont vous aurez préparé la venue avec tant de minutie (paniers, coussins, gamelles,jouets etc), peut être complètement déboussolé par le début de sa nouvelle vie.

 

SACHEZ QUE CELA NE DURERA PAS ; les mots d'ordre sont Patience et Douceur....Votre galgo ne sait pas où il est et n'a peut-être jamais été seul avec un humain inconnu de sa vie ; on comprend aisément qu'il peut être terrifié....

 

 Les débuts avec un galgo fraîchement arrivé ressemblent un  peu à la période où on a un nouveau bébé à la maison- il faut être très disponible ; prévoir si possible au moins 15 jours pour que vous fassiez connaissance , pour établir une routine et voir comment votre galgo réagit quand il est seul. Car il faudra bien le laisser seul quelquefois ou au moins avec un autre humain ou mieux un autre chien.

 

L'absence d'autres chiens, après sa vie de chien de chasse, en meute, et le refuge, bruyant d'aboiements, peut lui être très déstabilisant...... Le meilleur remède pour un galgo qui souffrent de se retrouver seul dans un endroit inconnu- est un autre galgo ! ou au moins un autre chien. La présence d'un ou plusieurs autres chiens va l'aider à s'encrer dans sa nouvelle vie.

 

J'ai utilisé avec succès sur mon premier galgo Milan le produit ADAPTIL, un produit disponible chez votre vétérinaire et même sur 'Amazon' , qui imite les phéromones de la chienne allaitante ; son rôle est de calmer et sécuriser le galgo en le pulvérisant sur les coussins de son panier ou caisse de transports. Sur Milan, grand anxieux, ce produit a été magique ; j'ai pu abandonner son utilisation rapidement une fois sa routine quotidienne acquise. Avec Gitana,qui est d'un calme olympien, je n'en ai pas eu besoin.

Soyez très vigilant par rapport aux chats et autres petits animaux, y compris les oiseaux, même s'il est testé 'compatible' ; les circonstances ne seront pas les mêmes et le lévrier est programmé génétiquement depuis des milliers d'années pour « réagir d'abord et réfléchir après »

 

Au début, avant de se rendre compte qu'il est 'comme un coq en pâte' et qu'on lui veut que du bien, votre beau galgo risque d'avoir qu'une idée en tête – SE SAUVER .

 

Gardez cela en tête à TOUT MOMENT;il ne suffit que d'une seconde d'inattention pour qu'il se faufile et  disparaisse à jamais......

 

LES PRECAUTIONS A PRENDRE : et croyez-moi, elles ne sont pas excessives- avec le temps, le danger sera moindre, mais avec tous les lévriers, il faut rester vigilants A VIE …. et encore plus avec ceux qui ont connu une autre vie et pas des plus heureuses....

 

Dès l'arrivée d'Espagne ou de la famille d'accueil

 

-collier lévrier très serré, * + un deuxième + une laisse sur chacun. Prévoir un grelot sur le collier en plus d'une médaille gravé avec vos coordonnés- il sera plus facile de savoir où il est si jamais le pire arrive. Tenez très fort les laisses, un galgo peut réagir très vite et avec BEAUCOUP DE FORCE . *Le collier martingale, disponible chez les associations, empêche le chien de se libérer du collier s'il tire 'au renard'.

 Rajouter un harnais 'spécial lévrier' pour encore plus de sécurité à la place d'un des colliers. N'oubliez pas les deux laisses, et le mieux serait d'attacher une des laisses à votre ceinture ou autour de votre taille pour que quoi qu'il arrive , votre galgo reste avec vous. Vous pouvez utiliser cette technique 'du nombril' chez vous ,au début , pour habituer votre galgo à vous suivre. Au début, il faut être certain d'où il se trouve.....

 

Faîtes-le voyager dans une caisse de transport adapté à sa taille (environ 70cm au garrot). Ainsi, en arrivant chez vous, vous pouvez fermer si nécessaire le portail du jardin avant de la faire descendre en laisse- prévoir un 2e personne pour vous aider à l'arrivée pour plus de sécurité. Ne  détachez pas la laisse, ce sera plus facile pour le sortir. Ne le descendez pas du véhicule avant d'arriver chez vous. Certains préfèrent attacher leur galgo(s) dans leur véhicule plutôt que dans une caisse ; les galgos voyagent souvent comme ça pour la chasse en Espagne.

 

Dans un premier temps, ne jamais enlever le collier avec médaille(s) et grelot. Éventuellement   celui-ci peut être enlevé la nuit si vous certain(e) qu'il n'y a aucun risque  et suivant si votre galgo est peureux ou pas.

 

Petit à petit, il prendra confiance en vous et vous établirez votre propre langage ensemble. L'établissement  de cette relation est quelque chose de très réjouissant.

 

Au début, accompagnez-le souvent dehors (en  laisse, même dans le jardin) pour qu'il puisse faire ses besoins. Vous remarquerez une routine dans sa façon de faire qui vous aidera à l'aider à être propre dans la maison- soyez très attentif à ces demandes pour sortir (qui peuvent consister en un simple déplacement vers la porte ou dans un coin ….!) En général, les lévriers sont  propres très vite, tout au plus en quelques semaines. Prévoir papier journal, produit désodorisant etc pour d'éventuels 'accidents', qu'il  ne faut surtout pas punir.

 

Personnellement, j'ai trouvé utile d'habituer le plus vite possible les galgos à ce que je siffle pour changer de direction, pour venir à la gamelle ou pour une friandise- cela capte leur attention et leur donne l'habitude de savoir ou je suis. Je pense que cela peut être utile si jamais ils s'échappaient.....

 

Si le pire arrive, prenez contact immédiatement avec votre association pour avoir des consignes pour vous aider à le retrouver- il faut agir très vite. Cherchez des gens, y compris des enfants, dans un rayon de 2km autour du lieu de fuite qui pourrait l'avoir vu/entendu (grelot!). Vous aurez besoin d'aide !

 

Sinon régalez-vous d'un compagnon magnifique, sensible, intelligent et drôle !

(Ecrit par Gillian Howell)