Notre page FACEBOOK: 

https://www.facebook.com/soslevriers1

Aider nous
Aider nous

Qui peut adopter un de nous? Nous ne voulons pas rester ici.

Galgos enfermés (Cadiz)

Refuge Pedro Munoz
Refuge Pedro Munoz

TREBOL - in mémoriam

La triste histoire de Trébol

 

11/9/2014

Trébol, un vieux galgo d'à peu près 10 ans a été trouvé complètement déshydraté et pleins de blessures et maigre comme un clou sur une route par une bénévole du refuge de l'Arca de Noë d'Albacete en Espagne, tout simplement abandonné par son chasseur!

On l'a tout de suite emmené au refuge et le bon vétérinaire de leur clinique l'a soigné avec l'aide des bénévoles de ce refuge pendant des mois!

SOS Levriers a eu une demande d'adoption pour lui par une de nos adoptantes de longue date

qui voulait lui offrir une bonne place douillette dans son foyer avec ses deux autres lévriers pour la fin de sa vie!

On était si heureux pour Trébol !

Mais comme vous vous souvenez peut-être,

Trébol est arrivé ici en France, bien retapé, Patricia d'Angers l'avait transporté gentiment dans le département 33 chez son adoptante future! Mais dès que cette femme l'avait vu, elle a dit fermement : « Je ne veux pas l'adopter ! »

La catastrophe pour Trébol !

Que faire avec lui ?

Patricia s'occupait dès ce jour là à merveille de ce vieux chien, car moi je suis trop loin de ce département :

Elle le prenait à sa maison, le fit baigner par une amie, Hélène,

elle lui trouvait une première famille d'accueil (FA) en urgence, chez Brigitte,

quand Brigitte ne pouvait plus le garder,

elle lui trouvait une deuxième FA chez Paula, qui elle aussi a fait un travail d'accueil extraordinaire !

Entre-temps je lui avais trouvé une bonne adoptante à Paris !

Patricia nous trouvait un vétérinaire qui le castrait en nous faisant un prix un peu réduit, et une autre amie, Véronique de la région parisienne, qui le transportait le 6/9/14 à Paris, où il trouva sa nouvelle famille définitive après tant de changements et d'excitations,

chez Marie , le 7/9/14!

Donc grâce à Patricia et les quatre marraines de Trébol (Helène, Brigitte, Paula, Véronique) et de nombreux dons des autres marraines sur notre site qui voulaient eux aussi aider Trébol et l'association,

il a été adopté et Marie et son fils voulaient bien s occuper de ce bon et vieux chien qui les a joint dans leur vie de tous les jours !

Mais hélas, deux jours après, Trébol s'est enfuit du lieu de travail de Marie et dans la nuit il a eu un accident mortel sur une route et voilà la triste fin de cette histoire !

 

 

Marie, dans son profond chagrin nous raconte :

« bonsoir,...

Trébol est arrivé chez moi dimanche par un relais de magnifiques personnes, je remercie Paula pour sa gentillesse, Veronique pour son covoiturage, Patricia et Cécile pour leurs conseils, bienveillance et soutien.

C'était un gentil chien, un peu perdu par ses nombreuses "maisons" mais demandant affection et présence.

En effet, ce n'est pas mon premier galgo, et j'essaie d'adopter des chien d'âge, en urgences après des désistements.

Mon dernier galgo est resté 5 belles années avec moi, l'ayant adopté a 8 ans.

Trébol aurait pu vivre une vie particulière certes, mais en ma présence constante. Oui, même si cela peut contrarier, mon chien aurait pu rester quasiment toute la journée avec moi. Je travaille dans une écurie, cavalier professionnelle.

Trebol m'aurait suivi, dès le premier jour dans cette nouvelle vie.

Je lui aurais offert une vie a la campagne, jamais seul chez moi, venant m'accompagner dans tous mes déplacements en voiture ou camion, au grand air, me suivant a cheval en forêt quotidiennement...

Pour commencer à l'habituer

Trébol était attaché dans mes écuries intérieures, dans un box ouvert, paillé et frais. C'etait dans l'unique but de l'habituer aux écuries, chevaux de passage et prendre ses repères avec moi. Une longe de 5 mètres le retenait. L'ai-je pas assez serré la dernière fois?

Ce n'était pourtant pas la première fois. Je m'absentais 30 minutes, à cheval et en carrière, soit à qqs dizaines de mètres, revenais, allais le promener et refaisais cet enchainement plusieurs fois dans la journée.

Ensuite il rentrait avec moi, dormait au pied de mon lit et partageait mon canapé.

Alors , qui ose tenir des propos diffamatoires, qui ose critiquer et insulter sans connaître ! Ouvrez un peu vos yeux, vous qui n'avez JAMAIS eu d'accidents, commis AUCUNE faute, fait zéro ERREUR ? Vous voulez donc détruire d'autres gens qui essaient de faire un peu de bien ?

Je remercie PAULA, VERONIQUE, CECILE et PATRICIA ainsi que KATHY pour leur soutien, omniprésent et sincère !

Marie »

 

Merci à tous pour votre soutien moral et aussi votre aide financier!

 

Et svp retenez vos critiques complètement déplacées !

Que Trébol repose en paix !

J'ai écrit ce petit article pour honorer Trébol,

pour vous raconter les dernières étapes de sa vie difficile, mais parfois bien heureuse aussi, qui se finissait si tragiquement,

pour honorer tant de gens qui nous aident dans l'ombre de l'anonymat,

pour défendre Marie dans son profond chagrin,

 

Kathi