Notre page FACEBOOK: 

https://www.facebook.com/soslevriers1

Aider nous
Aider nous

Qui peut adopter un de nous? Nous ne voulons pas rester ici.

Galgos enfermés (Cadiz)

Refuge Pedro Munoz
Refuge Pedro Munoz

Le TRISTE SORT des PODENCOS en 2012

1-7-2012

"Je suis désolée de mettre des images chocs un dimanche, mais je ne peux pas rester insensible à cette information que j’ai trouvé sur Facebook… Etant moi-même une fana de podencos, ces images m’ont mis le coeur en pièce. Les podencos, les oubliés de l’Espagne, les martyrs silencieux… Je ne peux pas supporter ces images et pourtant, pour eux, il faut que les gens se rendent compte de leur situation en Espagne.

voilà leur histoire :

Une bénévole sur ALMERIA a trouvé ses 5 bébés podencos. 3 étaient déjà morts, de déshydratation et de malnutrition.. Jetés à coté des ordures, l’un deux même déposé dans un sac en papier vide.. Les deux survivants, un mâle et une femelle, sont dans un état inquiétant et pas encore sortis d’affaire. La bénévole a même du réanimer l’un deux qui était en train de mourir.. Ils sont en clinique sous perfusion, le mâle est réservé et la petite femelle lutte encore pour survivre.

Pour un podenco, survivre, c’est son seul avenir. Voir ces petites vies déjà emportées, imaginez leur agonie et leur souffrance… et pourquoi?? Par indifférence, par mépris, par méchanceté…

Je vais suivre l’évolution de cette petite IBIS, en espérant qu’elle puisse arriver à s’accrocher à la vie, pour espérer un avenir plus doux.. J’ai demandé au refuge qui l’a prise en charge si nous pouvions la diffuser quand elle serait « sauvée » et j’attends leur réponse.

L’impuissance est la pire des sensations. Quelquefois, on est prêt à baisser les bras devant tant d’horreurs… et pourtant, si on abandonne, qui pensera à eux?? Ces bébés oubliés de tous resteront dans mon coeur. N’oubliez pas les podencos, ils ont besoin qu’on les remarque enfin, qu’on les aide à trouver une vie digne, qu’on les aide juste à vivre.

Je mets les images les plus dures sur la suite, pour que les personnes qui ne souhaitent pas les voir.."

Ibis